Centrale nucléaire du Bugey

Campagne d’information 2016 (source Ministère de l’intérieur, ASN, EDF).

 

QUE FAIRE EN CAS D’ALERTE NUCLEAIRE

Découvrez les 6 réflexes en cas d’alerte nucléaire

 

Les comprimés d’iode ne protègent que de l’iode radioactif, c’est pourquoi d’autres actions pourraient également être nécessaires : la mise à l’abri, des restrictions alimentaires voire l’évacuation. Pour vous protéger, adoptez ces 6 réflexes :

1 > Je me mets rapidement à l’abri dans un bâtiment
Rejoignez sans délai un bâtiment en dur. Si vous êtes déjà dans un bâtiment, isolez-vous de l’extérieur : fermez portes et fenêtres et coupez la ventilation. Si vos enfants sont à l’école au moment de l’alerte, ils seront mis à l’abri par les enseignants.

2 > Je me tiens informé(e)
Respectez les consignes de protection des pouvoirs publics (prise d’iode, évacuation, etc.) diffusées par la radio (France Bleu, France Info, etc.), la télévision (France Télévisions) et le site internet de votre préfecture. Pensez à vous doter, en amont, d’une radio à pile et de piles de rechange.

3 > Je ne vais pas chercher mes enfants à l’école
Restez à l’abri. À l’école, vos enfants sont pris en charge par les enseignants.

4 > Je limite mes communications téléphoniques
Ne saturez pas les réseaux de communication. Ils sont nécessaires à l’organisation des secours et à la transmission d’informations.

5 > Je prends de l’iode dès que j’en reçois l’instruction
La dose d’iode stable doit être prise uniquement et immédiatement à la demande du préfet (suivez la posologie).

6 > Je me prépare à une éventuelle évacuation
Munissez-vous du kit d’urgence que vous aurez préparé au préalable : il comprend en particulier vos papiers personnels, vos éventuels traitements médicaux, des vêtements, de la nourriture et de la boisson. Lors de l’évacuation, respectez les consignes de circulation.